anonymous

La filière lait économise l’eau

Adèle Magnard

La filière lait économise l’eau

« 20% d’eau économisée en 10 ans » : la filière lait planche sur les différents moyens de limiter les usages de l’eau et souhaite « poursuivre les efforts entrepris » dans les élevages et les laiteries.

Selon l’Institut de l’élevage, il faut entre 17 et 64 litres d’eau pour produire un litre de lait, en fonction du type d’exploitation et du territoire. Dans un contexte de sécheresses et de restrictions d’eau de plus en plus fréquentes, l’objectif est au recyclage et à l’économie. Selon l’interprofession laitière (Cniel), 20% des volumes d’eau ont été économisés par la filière en 10 ans. Et ce, grâce à différents procédés mis en place de la ferme à la laiterie. Pour aller plus loin, l’interprofession collabore avec d’autres pays européen dans le cadre du programme EMF (European Milk Forum) qui « vise à promouvoir les échanges professionnels et la réflexion autour d’initiatives collectives ». Le 25 juin, des experts de l’environnement et du climat étaient réunis à Paris pour dresser un premier bilan des actions mises en place par la filière.

Utiliser l'eau extraite du lait

Dans les laiteries, « l’une des pratiques les plus répandues consiste à recycler l’eau extraite du lait, lors de sa transformation en produits laitiers (le lait contient 88 % d’eau) », fait savoir le Cniel. Cette eau peut être utilisée brute, pour le nettoyage de l’extérieur des camions de collecte ou le prérincage des lignes de production par exemple. Une fois traitée, elle peut servir pour les opérations de lavage, le remplissage des chaudières ou encore le refroidissement des produits. « 80 % des entreprises laitières possèdent leur propre station d’épuration ou une station de prétraitement des eaux », indique l’interprofession.

Autres leviers pour économiser les usages de l’eau : l’utilisation de systèmes de refroidissements en circuits fermés et le contrôle automatique du niveau des cuves pour éviter les débordements. A la ferme, « les eaux de lavage servent à prérefroidir le tank qui stocke le lait de la traite », explique le Ciel. La filière se donne cinq ans pour accompagner la mise en œuvre de ces « solutions éco-responsables » dans « l’ensemble des laiteries ».

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires