anonymous

Lait : " la production européenne devrait repartir dans les prochains mois " (Tendances mars 2019)

INSTITUT DE L'ELEVAGE IDELE

Tendances analyse chaque mois les variations de prix aux différents stades, de la production à la distribution; examine les évolutions de production, de commerce extérieur, intra-communautaire et international, ainsi que de consommation. Retrouvez tous les mois, la conjoncture des marchés lait et viande pour les espèces bovine, ovine et caprine au plan français, européen et mondial. En interview vidéo Gérard You, Chef de service conjoncture laitière à l'Institut de l'élevage analyse le marché du lait.

Tendances vise à éclairer les décideurs économiques et professionnels, les opérateurs, les médiateurs sur les évolutions probables à court terme.

Vous pouvez consulter et télécharger chaque mois des diaporamas sectoriels.

Au sommaire du numéro de ce mois-ci :

Viandes Bovines

Un marché hétérogène

La situation des marchés bovins viande est actuellement très hétérogène. Si les disponibilités limitées en gros bovins maigres comme finis semblent profiter aux prix des femelles et des broutards, la situation est plus contrastée en JB. Les marchés des veaux sont à la peine.

Lire la suite 

Lait de vache

Collecte ralentie et marchés fermes

La collecte laitière a encore reculé dans la plupart des pays européens début 2019. Elle est très ralentie en France, malgré un cheptel laitier plutôt bien ajusté. Les faibles disponibilités fourragères pénalisent de nombreux élevages. Ce reflux laitier conforte le redressement des marchés des protéines laitières, tandis que le marché du beurre connait une certaine détente, mais demeure ferme.

Lire la suite 

Viande ovine

Le cours de l’agneau français repart à la hausse

Après un recul marqué en début d’année, la cotation française amorce sa hausse saisonnière, soutenue par des prix à l’import en augmentation et par l’amélioration qualitative de l’offre.

Lire la suite 

Lait de chèvre et viande

Le cheptel caprin s’étoffe enfin!

Malgré un démarrage laborieux, la hausse du cheptel caprin devrait profiter à la filière caprine et aboutir à la progression des volumes livrés et de la viande produite en 2019. Les efforts de relance de la filière semblent ainsi enfin porter leurs fruits pour répondre à une demande croissante de fromages à l’export.

Lire la suite 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires