anonymous

NoNa+ élimine le sodium des eaux de drainage recyclées

Raphaël Lecocq

NoNa+ élimine le sodium des eaux de drainage recyclées
Ridder

L’entreprise néerlandaise Ridder a mis au point une station sélective de traitement de l’eau permettant de s’affranchir du sodium sans se priver des éléments minéraux tels que calcium, magnésium, phosphore et soufre. Sival d’Or 2020 dans la catégorie machinisme et automatisme.

Selon Ridder, NoNa + est la première station de traitement de l’eau au monde à permettre l’élimination sélective du sodium dans les eaux de recyclage. Des concentrations trop élevées en sodium sont susceptibles d’affecter le rendement des cultures, sous l’effet notamment du dessèchement apical des tomates (BER) ou encore de la nécrose marginale (Tip Burn) en salades. Pour y remédier, il existe des techniques de traitement des eaux recyclées, telles que l’osmose inverse ou l’échange d’ions. Mais la première à l’inconvénient de filtrer des éléments fertilisants tels que le calcium, le magnésium, le phosphore ou encore le soufre, ainsi que des ions polyvalents utiles. La seconde nécessite l’ajout de chlorure de potassium.

Elimination sélective

La station NoNa+ met en œuvre une technologie de membrane sélective combinée à un traitement par électrodialyse. Elle permet de filtrer en continu le sodium et seulement le sodium. Selon Ridder, NoNa + est la technologie de traitement de l’eau la plus avancée et la plus rentable, pour réduire les pertes de rendement dues à l’accumulation de sodium, réduire les coûts d’eau et d’engrais, minimiser les rejets d’eaux usées et garantir un recyclage sur une base durable.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier