anonymous

Météo des marchés : shutdown, guerre commerciale, météo... les éléments à suivre début 2019

Anne Sophie LESAGE

Pluie ou soleil sur les marchés agricoles ? Dans ce rendez-vous mensuel, les experts CACEIS analysent l'évolution des marchés agricoles (céréales et oléoprotéagineux).

"Pour le blé, le contrat Chicago a baissé de quasiment 20 cents" depuis le mois dernier explique Cédric Renault, responsable du pôle commodities chez CACEIS. Il est passé de 5,36 dollars à 5,18 dollars sans raison particulière. Pour l'instant "aucun schéma tendanciel ne se dégage" précise l'expert, "on a un contrat qui consolide et des volumes qui s'affaiblissent" mais le retour de compétitivité du blé américain pourrait faire évoluer à la hausse le prix du blé. "Sur le MATIF, le contrat a baissé de 2 euros pour s'établir autour de 205 euros" souligne Cédric Renault. "Dans le même schéma, on a des volumes très faibles et une morosité ambiante qui pèse sur le contrat et le blé a échéance mars 2019 n'arrive pas à aller chercher la résistance de 207 euros" précise-t-il. Il insiste "à force d'avoir plusieurs échecs successifs, le contrat pourrait consolider à la baisse."

Côté météo, une vague de froid arrive sur les plaines aux Etats-Unis ainsi qu'en Mer Noire mais pour l'instant pas d'inquiétude puisque la couverture neigeuse présente protège les cultures. Cependant, les "imprévus météorologiques" restent à surveiller car, en cas de surprise, le contrat pourrait payer une prime de risque.

CACEIS est une filiale du Crédit Agricole, dont une partie des activités est dédiée à l'exécution et la compensation sur les matières premières agricoles.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier