Comptes de l’agriculture : Les fruits progressent en 2020 - Pleinchamp

Comptes de l’agriculture : Les fruits progressent en 2020

Les résultats des exploitations agricoles 2019 sont marqués par de fortes disparités. Les comptes 2020 sont prévus à la baisse mais ceux des fruits progressent.

Selon les observations du Réseau d’information comptable agricole (Rica), l’excédent brut d’exploitation (Ebe) par actif non salarié des exploitations françaises « moyennes et grandes » s’est établi en 2019 à 54 720 euros en moyenne, en baisse de 1,4 % par rapport à 2018. « Après prise en compte des charges financières et des amortissements, le résultat courant avant impôt (Rcai) par actif non salarié s’est élevé à 29 760 € en moyenne, soit 2,4 % de moins qu’en 2018 », précise le communiqué du ministère de l’Agriculture, paru mi-décembre.

Net rebond des prix des fruits

Une nouvelle baisse de la production en valeur est à prévoir en 2020. « Activité « de première ligne », l’agriculture est globalement moins touchée par la crise sanitaire que les autres activités économiques, même si l’impact sur les conditions de production des filières est réel », commente la Commission des comptes de l’agriculture. Hormis les légumes, le confinement du printemps a peu perturbé les chaînes de production. En revanche, il a retenti sur la consommation alimentaire globale, en recul sur les neuf premiers mois de l’année. Pour 2020, les conditions météorologiques sont le facteur dominant du recul de la production végétale, en particulier pour les céréales (-12,1 %). Cependant, la production de fruits augmente en valeur (+2,5 % après +0,9 %) du fait du net rebond des prix (+13,0 % après -3,5 %), alors que les volumes se contractent (-9,3 % après +4,5 %). Dans ce contexte, les comptes provisoires de l’Insee pour l’année 2020 anticipent une baisse de la production agricole de 2,1 % en valeur (après -1,6 % en 2019). Les comptes de l’agriculture sont consultables sur le site d'Agreste.