[Météo des marchés] Blé, maïs, colza : pluie ou soleil sur les marchés en 2021 ? - Pleinchamp

[Météo des marchés] Blé, maïs, colza : pluie ou soleil sur les marchés en 2021 ?

Comment va évoluer le marché des grains en 2021 ? Cédric Renault, responsable du pôle commodities chez Caceis, dresse le bilan de l’année écoulée et explore les perspectives des marchés du blé, du maïs et du colza sur la campagne en cours.

Comment évolue le marché du blé et quels éléments seront à suivre en 2021 ?

Cédric Renault : depuis le 1er janvier 2020, le blé a progressé de près de 20€, soit plus de 10% de hausse. Le contrat semble consolider sur ces dernières séances autour de 205€ / 210€ alors que la volatilité était de retour avec au centre des attentions, la Russie. De rumeurs en confirmations, la Russie devrait donc appliquer à partir du 15 février prochain et ce, jusqu’à la fin de la campagne, une taxe sur ses exportations. L’application du dicton « achetez la rumeur, vendez la nouvelle » pourrait résumer ces derniers jours.

Pour la suite, la Chine reste très présente sur le marché physique et cette demande sur le blé français devrait se poursuivre l’année prochaine. Les inquiétudes sur la qualité des semis en Mer Noire et sur la récolte de blé en Argentine pourraient être des éléments de soutien des prix sur le premier trimestre 2021. Seul un retour sous 200€ pourrait alors invalider la tendance haussière actuelle qui pourrait pousser le blé en direction de la zone 215€/220€.

Sur Chicago, le wheat US a gagné près de 40cts, soit plus de 7% de gain sur l’année. La tendance actuelle reste haussière et les craintes sur la Mer Noire pourraient tenir le contrat sur le premier trimestre. Il faudra également suivre attentivement le comportement des fonds US qui redeviennent vendeurs sur le wheat. Ce point pourrait peser un peu sur la tendance actuelle… A suivre.

Le temps restera-t-il toujours aussi ensoleillé sur le marché du maïs ?

Cédric Renault : depuis le 1er janvier 2020, le contrat maïs Matif a progressé de plus de 20€, soit près de 12% de hausse. Le bilan étroit sur le maïs et les perspectives dégradées en Mer Noire ou en Amérique du Sud permettent de soutenir les cours.

Sur le plan technique, le contrat reste proche de 190€ et pourrait venir chercher la zone de 200€ sur le premier trimestre 2021, avec une nouvelle dégradation des stocks US et mondiaux. Une tendance qui serait invalidée en cas de retour sous 180€.

A Chicago, la tendance est similaire. Le corn US a gagné 40cts, soit plus de 10% sur l’année. Les productions en baisse aux États-Unis et en Mer Noire et la forte demande de la Chine sont autant d’éléments de soutien sur les cours. Le bilan est plus étroit que sur le blé et les dégradations potentielles sur l’Amérique du Sud pourraient envoyer le contrat au-dessus de 4,50$ lors de la deuxième moitié de campagne.

Quels éléments pourront soutenir les cours du colza en 2021 ?

Cédric Renault : depuis le 1er janvier 2020, le colza a reculé de 8€ environ sur l’année, soit une baisse de 2%. Le contrat évolue en-dessous de 410€, niveau du point pivot sur le plan technique et semble désormais suivre un canal baisser qui pourrait l’envoyer sous les 400€. Seul un retour au-dessus de 410€ pourrait éloigner une baisse plus importante sur le colza.

La très bonne tenue des huiles, du soja US et les perspectives économiques sur 2021 pourraient aider le colza à revenir dans une tendance neutre à haussière.

Du côté du soja US, le ciel est plus dégagé avec un grand soleil sur les cours. En effet, depuis le 1er janvier 2020, le soja US a progressé de plus de 2$ soit près de 25% de hausse. Le contrat traite actuellement autour de 11,70$.

Le bilan soja reste étroit avec la forte demande sur le physique de la part de la Chine et les dégradations des productions aux États-Unis. Le premier trimestre pourrait être haussier avec des inquiétudes persistantes sur l’Amérique du Sud et particulièrement le Brésil. Les premiers sojas brésiliens pourraient arriver sur le marché avec du retard, ce qui pourrait tendre les cours du soja. Par ailleurs, les perspectives sur les huiles et sur le pétrole devraient être des éléments de soutien aux cours.

Le contrat pourrait ainsi revenir en direction de 12$, seul un retour sous 11,15$ pourrait invalider la tendance haussière. Attention, la position des fonds US est nette acheteuse sur des niveaux inédits. Si les conditions s’améliorent sur le Brésil, alors la revente de position acheteuse pourrait peser sur les prix.