anonymous

Légère hausse des installations de nouveaux agriculteurs en 2017 (MSA)

Légère hausse des installations de nouveaux agriculteurs en  2017 (MSA)

Les installations de nouveaux agriculteurs sont reparties en légère hausse en France en 2017 (+1,2%) après un recul de 6,2% en 2016, indiquent des statistiques de la Mutualité sociale agricole (MSA) publiées lundi.

En 2017, 14.319 nouveaux agriculteurs ou agricultrices se sont installés en tant que chefs d'exploitation, soit 173 de plus qu'en 2016, indique un bilan présenté par la MSA, le régime de sécurité sociale des agriculteurs (santé, retraite, emploi). Sur ce total, 9.533 avaient moins de 40 ans, la barre qui détermine le statut de jeune agriculteur et permet de recevoir des aides européennes (+3,1%, soit 66,6% des nouveaux installés), précise la MSA. 

Par effet de balancier, et contrairement aux années précédentes, les "installations tardives ne résultant pas d'un transfert entre époux", ont elles baissé (-4%), et représentent désormais 25,6% des installations réalisées (contre 27% en 2016). Ces dernières correspondent le plus souvent à des urbains ou professionnels en deuxième partie de vie professionnelle ne possédant pas de terres, mais diplômés en agriculture ou agronomie et porteurs de projets précis et innovants. 

Assouplissement des critères

Apparemment, "les instances départementales qui examinent les dossiers d'installation ont privilégié les jeunes en 2017", a commenté un responsable de la MSA auprès de l'AFP. La légère hausse provient aussi selon lui de la modification des règles en 2015 qui a permis d'inclure dans la famille des agriculteurs des niches de production qui en étaient autrefois exclues. "Les critères d'affiliation pour pouvoir prétendre au titre de chef d'exploitation ont été assouplis pour permettre d'inclure de toutes petites exploitations avec très peu de terres, où le nombre d'heures de travail est conséquent et qui procurent un revenu décent" a commenté un responsable. 

Ainsi des élevages de lombrics, d'insectes pour l'industrie pharmaceutique, des sites de production d'algues ou d'herbes aromatiques sont désormais considérés comme des exploitations agricoles. Avec les nouvelles règles d'affiliation plus souples, les installations de nouveaux agriculteurs, qui s'établissaient en moyenne autour de 13.000 par an avant 2015, ont brusquement gonflé à 15.100 en 2015, rappelle la MSA. Cette année-là, quelque 1.800 petites entreprises avaient été intégrées. En 2016, le nombre de nouvelles installations s'était élevé à 14.146, seuil autour duquel il devrait continuer d'évoluer, selon la MSA.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires