anonymous

Une cagnotte pour sauver la ferme de ses parents

Anne Sophie LESAGE

Une cagnotte pour sauver la ferme de ses parents
Emilie Pécourneau 15 ans, a lancé une cagnotte Leetchi pour tenter de sauver de la faillite l'exploitation de ses parents.

Dans le Lot-et-Garonne, une jeune fille a lancé une cagnotte sur internet pour tenter de sauver la ferme familiale de la faillite et de l’expulsion.

C’est l’histoire qui émeut quelques jours avant l’ouverture du salon de l’Agriculture : celle d’Emilie 15 ans qui a lancé une cagnotte en ligne pour tenter de sauver l’exploitation de ses parents, Murielle et Joël Pécourneau, agriculteurs à Madaillan dans le Lot-et-Garonne. Le montant de la cagnotte est à la hauteur de la détresse familiale : 450 000 euros. « J'ai envie de l'aider car je ne supporte plus de la voir (ma famille, ndlr) comme cela. Triste, toujours de mauvaise humeur et parfois même en dépression » écrit Emilie sur sa cagnotte. La petite ferme de 30 hectares produit des céréales, des cultures légumières et des volailles.

Les épisodes de grippe aviaire et les investissements nécessaires les années précédentes avaient déjà accablés l’exploitation. Mais les exploitants, déjà endettés, ont mis la tête sous l’eau lorsqu’à la suite d’un contrôle, ils ont été contraints d’investir dans un outil d’abattage coûteux : 100 000 euros. « Ce boulot c'était toute la vie de mon père donc bien sûr il a continué, il a donc construit un abattage qui a quand même coûté 100 000 euros, et que nous avons payé à l'aide d'un emprunt car nous n'avions pas les sous » déclare Emilie.

La dette globale s’élève donc à 450 000 euros, mais avec 800 euros par mois pour vivre à 5, la marge de remboursement est faible. « Cela fait maintenant 3 ans que nous essayons mais on n'y arrive pas » précise Emilie. Les exploitants placés en redressement judiciaire, ont obtenu de la justice l’étalement des dettes sur 12 ans. A situation désespérée, mesure désespérée. Craignant de se retrouver à la rue en raison de l’hypothèque sur l’exploitation, Emilie a donc lancé une cagnotte en ligne sans le dire à ses parents.

A 9h ce vendredi matin, la cagnotte comptabilise près de 3 600 participations pour un montant de 120 000 euros sur les 450 000 sollicités. Il reste 66 jours à Emilie avant la fin de la cagnotte en ligne.

Pour consulter la cagnotte : https://www.leetchi.com/c/aider-une-famille-au-bord-de-la-rue

Sur le même sujet

Commentaires 6

causse rouge

quand nous nous sommes installés il y a 43 ans nous navions ni normes ni controles et les gens ne s empoisonnaient pas. il est scandaleux avec ce niveau d endettement que l on PERSECUTE des paysans en les poussant a bout, les defendre devrait ètre le 1er combat syndical.Le monde deviens de plus en plus INHUMAIN c est le chacun pour soi.

!!!!!

il faudrait reagir avant d ateindre de telle somme....

GR26

les banquiers ne font pas de sentiment, un ami dans l'allier a failli perdre toutes ses terres, hypothéquées pour son fils qui avait dû emprunter (à la B.P.), pour mettre l'exploitation aux normes!!! suite à retard de 15 jours, alors que la banque avait donné son accord, elle n'a pas tenu parole, et même jamais accepté de le recevoir... ses comptes bloqués, il a dû se mettre sous contrôle judiciaire pour pouvoir continuer à faire s'occuper des animaux. Ils se sont rabattus sur l’hypothèque... mais trop de fautes de la banque en ont eu raison, l'hypothèque envers la B.P. a été annulée. Ce sont des gens sérieux, qui travaillent depuis la 3ème génération, en quelques jours on les mettait sur la paille, un scandale.

1584

il y a beaucoup d'Emilie .....

!!!!!!!

Cette situation nous met tous mal à l'aise.
Il est difficile de trouver un responsable ,il y a beaucoup d’agriculteurs en difficultés pour des raisons différentes.
Mais c'est un appel au secours que lance Emilie,l'ambiance dans cette famille doit être insupportable .A son age ont peut imaginer le pire ce qui arrive trop souvent dans notre métier!!!!!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier