Macron promet une "start-up d'Etat" post-glyphosate

Macron promet une "start-up d'Etat" post-glyphosate

La France s'apprête à créer une "start-up d'Etat" pour donner une visibilité aux agriculteurs qui abandonnent ou n'utilisent pas de glyphosate, a annoncé mardi le président Macron.

"On fera l'annonce dans quelques jours ou quelques semaines, moi j'ai demandé (cette start-up) aux équipes (...), parce que je ne lâche jamais une bataille", a affirmé le chef de l'Etat, interrogé sur sa politique de sortie du glyphosate en trois ans lors d'une rencontre avec des entrepreneurs à Paris. "Créons une start up d'Etat, qu'on va incuber, on va voir comment on l'appelle" avec un message disant "+je m'engage contre le glyphosate+", a expliqué le président de la République.

"Tous les agriculteurs qui sont prêts à y aller s'inscrivent, rendent la chose visible, mettent la pression sur les autres, créent de la traçabilité pour dire tout ce qui est fait sans glyphosate", a poursuivi le chef de l'Etat. Emmanuel Macron a fait cette proposition lors d'une rencontre avec les filières et interprofessions agricoles mardi matin à l'Elysée, a-t-il dit. "Il y en a qui sont en train de me dire +on sort du glyphosate en deux ans+ et on le fait grâce à la technologie", a-t-il rapporté.

Le chef de l'Etat a à nouveau défendu la stratégie du gouvernement de sortie du glyphosate en trois ans, avec un accord européen en cinq ans. "Quand j'ai été élu président, la discussion européenne, elle était pour savoir si on redonnait quinze ans (de plus) au glyphosate. On a obtenu cinq ans", a-t-il fait valoir. "Je ne suis pas du tout d'accord pour dire que le lobby des pesticides a gagné. C'est faux ou c'est trop facile", a-t-il dit à un entrepreneur qui soutenait l'inverse. "Les lobbies sont démagogues et parfois les ONG l'ont été aussi dans le jusqu'au boutisme", a soutenu le chef de l'Etat.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 15

Bruno

Il est partie pour céder à la population l environnement passe après et les agriculteurs encore après pourtant l A2C est le meilleur moyen pour avoir une agriculture durable et piégé le carbone sans glypho c est le retour à la destruction des sols ( travail du sol intensif )

françois

cède chardon gratuitement.
échange 2 litres de glyphosate contre 4 façons culturales.
nous nous sommes fait avoir avec les cipan maintenant cela va être avec les techniques de remplacement du glypho mais personne ne parle du surcoût (cf le prix d'une bineuse avec rtk par exemple). star up ou pas macrus amène le fric car ta politique nous rogne les marges déjà bien basses

livo32

La solution a tout problème,
Pour les écolos = une taxe.
Pour Macron= une start-up.
Que du bonheur !!!!!

dede

la différence iris est qu en France on n utilise pas de glyphosate sur nos culture mais qu en inter culture mais ca le grand public ne la pas comprie

melimelo

Nos proches voisins suisses l'ont reconduit pour 20 ans et l'europe ne parle pas d'interdiction mais de réautorisation pour 5 ans. On sera donc les seuls à se priver de glypho sur un marché mondial.
Et on continuera à importer des denrées avec beaucoup plus de glypho puisque directement sur la plante à des doses bien plus élevées.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires