[Med’Agri] Fixion 2 de Pellenc : un attacheur, deux dévidoirs

Raphaël Lecocq

Le Fixion 2 et son dévidoir de 1500 attaches porté à la ceinture

La principale différence entre le Fixion 1 et le Fixion 2 se situe au niveau de la batterie. Celle-ci est désormais compacte et intégrée dans la poignée de l’attacheur, alors qu’elle était portée à la ceinture dans la première version. Le poids de l’attacheur reste contenu à 800 g pour une autonomie de travail de 9 heures. Le Fixion 2 empreinte le moteur électrique de type Brushless et sa carte électronique développés sur le sécateur électrique Vinion.

Le Fixion 2 et son dévidoir solidaire de 450 attaches

Deux types de dévidoir

Le constructeur propose deux types de dévidoir. Le premier, solidaire de l'attacheur, offre l'avantage de ne pas avoir à gérer la tension du lien de liage, mais au prix d’une augmentation du poids porté en bout de bras et d’une autonomie limitée à 450 attaches. Le cheminement du lien est plus direct, limitant les risques de bourrage). Le capot supérieur étant solidaire de l'attacheur, il suffit de le faire pivoter vers l'avant pour effectuer la maintenance de la tête de liage. La seconde version est portée à la ceinture. Le dévidoir reçoit une bobine plus importante garante d’une autonomie de 1500 attaches. Pellenc propose cinq types de liens : stand, bio, inox et deux liens papier pour fil acier de 0,44 mm et 0,36 mm.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires