L’usine du futur (proche) de Claas au Mans

Le constructeur a consacré trois années et 40 millions d’euros à refonder son usine de tracteurs et s’apprête à ouvrir un Centre d’expérience client sur son tout nouveau Technopole d’Ymeray (Eure-et-Loir). Un tropisme français qui tient en deux chiffres : la France représente environ 20% du chiffre d’affaires et des effectifs du groupe.

140 millions d’euros : c’est la somme que le groupe Claas a investi en France dans ses trois principales infrastructures que sont l’usine de tracteurs du Mans (Sarthe), l’usine de presses de Metz-Woippy (Moselle) et le technopole d’Ymeray (Eure-et-Loir). Acquise en 2003 avec le rachat de Renault Agriculture, l’usine du Mans produit l’ensemble des tracteurs de la marque, à l’exception des Xerion et des tracteurs spécialisés pour vignes et vergers.

Au cours de la période, le constructeur a cumulé plus de 500 millions d’euros d’investissement dans sa modernisation. Le dernier programme, baptisé « usine du futur » a mobilisé 40 millions d’euros sur trois ans pour reconstruire la ligne d’assemblage et les bancs d’essais finition et livraison. « Les investissements ont permis d’élever le niveau de productivité et de flexibilité de l’usine, et assurer la compétitivité et la croissance de notre unité tracteurs, a déclaré Frédéric Verbitzky, président de Claas France, à l’occasion d’une conférence de presse. Avec 70% des tracteurs exportés, l’usine a désormais une dimension internationale ». L’usine du Mans produit environ 10.000 tracteurs par an. Le constructeur escompte porter ce chiffre à 13.000 dans les années à venir.

Le technopole d’d’Ymeray rassemble toutes les entités de Claas en France et va s’enrichir d’un Un Centre d’expérience client avec piste d’essai sur 7 ha

Un Centre d’expérience client

Outre la refondation de l’usine du Mans, Claas a mené en France au cours des deux années passées un autre gros chantier, consistant à rassembler sur un seul et unique site l’ensemble de ses représentations en France (distribution, réseau, services financiers), opérationnel depuis le mois d’août dernier.

Outre les bureaux, le Technopole d’Ymeray (Eure-et-Loir) comprend un magasin de pièces sur 10.000 m2 (54.000 références, jusqu’à 2.500 lignes de commandes quotidiennes), le centre de formation, qui voit passer entre 3.000 et 2.500 collaborateurs du réseau de distribution durant les six mois de morte saison et un show-room.

Début 2021, le constructeur va y adjoindre un Centre d’expérience client, ouvert à tous les publics comprenant notamment une piste d’essai sur un terrain de 7 ha. « Les agriculteurs seront invités à y passer une demi-journée ou plus pour rencontrer nos collaborateurs et essayer tous nos matériels, explique Frédéric Verbitzky. Mais le Centre sera ouvert à tous les publics, et notamment aux écoliers et aux élus ».

Claas est présent en France depuis 1953 et la création de l’usine de presses de Metz-Woippy (Moselle). A l’occasion de la conférence de presse, le groupe a annoncé avoir franchi pour la première fois de son histoire (1913) le cap des 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires. La France représente 18,6% du chiffre d’affaires, un niveau similaire à celui enregistré en Allemagne, et 20% des effectifs du groupe.