anonymous

Bruxelles dévoile ses stratégies pour la biodiversité et l'alimentation

Pleinchamp avec l'AFP

Bruxelles dévoile ses stratégies pour la biodiversité et l'alimentation

Diminuer de moitié l'usage des pesticides, promouvoir l'agriculture biologique, placer près d'un tiers des terres et mers de l'UE sous protection : la Commission européenne a dévoilé le 20 mai ses projets pour défendre la biodiversité et une alimentation de qualité.

La pandémie de coronavirus n'aura décalé les plans de l'exécutif européen que de quelques semaines, malgré des voix qui se sont élevées en faveur d'un report de la publication de ces deux nouvelles "stratégies" (la stratégie en faveur de la biodiversité et la stratégie "De la ferme à l'assiette") pour se concentrer sur la réponse à la crise sanitaire et économique. Bien au contraire, l'équipe d'Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, assure que la propagation du virus l'a renforcée dans la voie de son Pacte vert.

"Si la crise du Covid nous a appris une chose (...) c'est qu'il faut recalibrer notre rapport à la nature, nous devons être plus résistants, nous assurer que la façon dont nous vivons, produisons, consommons, est durable", a expliqué le vice-président exécutif de la Commission, Frans Timmermans. Tout comme il avait défendu la place des objectifs environnementaux au sein du plan de relance de la Commission, il assure que ces nouvelles législations en préparation aideront à "prévenir de futures pandémies, ou (au moins) en atténuer les effets", mais aussi d'autres catastrophes comme les feux de forêt, ou des crises sanitaires alimentaires.

La Commission s'est engagée notamment à proposer de réduire de moitié "l'utilisation et le risque de pesticides" d'ici 2030. Elle souhaite également une "baisse de 20% de l'utilisation des engrais et une baisse de 50% de la vente d'antimicrobiens pour les animaux d'élevage et l'aquaculture". Elle veut également développer l'agriculture biologique, à hauteur de 25% des terres cultivées. Selon les derniers chiffres Eurostat, datant de 2018, seule l'Autriche flirte avec ce niveau, la moyenne pour l'UE étant de 7,5%.

Une alimentation saine

Toujours en matière d'alimentation, la stratégie "De la fourche à la fourchette" prévoit encore un étiquetage nutritionnel obligatoire, qui doit aider les consommateurs à faire "des choix informés". Pas de législation directe pour influer sur la production de viande donc, comme l'appelaient de leurs voeux certains groupes environnementaux. "Informer le public, cela doit influencer le comportement. On ne peut pas aller très loin au-delà (...) Un public bien informé saura faire les choix qui influenceront aussi cette production", a noté M. Timmermans.

Côté environnement, la Commission veut se placer en défenseur de la biodiversité et d'ici 2030 transformer "au moins 30% des terres et mers en Europe en aires protégées gérées efficacement" et ramener au moins 10% des terres agricoles à des paysages plus variés. Elle promet de consacrer 20 milliards d'euros par an via différents programmes et lignes de budget à la défense de la biodiversité.

Ces deux stratégies devront être concrétisées par diverses législations, que la Commission voudrait faire passer sous sa mandature. La plupart seront présentées au premier trimestre de l'année prochaine, selon Frans Timmermans.

Sur le même sujet

Commentaires 71

causse rouge

L utopiste je suis d accord avec toi sur certains points,je rève d un retour a une agriculture paysanne sur petites structures autonomes des systèmes simples a forte valleur ajoutée donc beaucoup de fermes et d actifs(les grandes structures seront intransmissibles).pour cela plafonner les aides et tapis rouge pour les candidats.c est important d avoir sa liberté et sa gouverne.par contre opposer les bio et les conv me semble une erreur.dans le passé des paysans ont été ruinés par des attaques parasites aujourd hui nous.. pourrions faire face.je suis conventionnel sans phytos et il y a des bio avec et pour les terres et les aides des rapaces dans les 2 camps.

l'utopiste

Attention Baba ,il me semble que tu commences sacrément à t'envoler ! ?
Quant à ton souhait pour que le ciel ne tombe pas sur nos décideurs, je dirais tout le contraire :souhaitons que le ciel leur tombe dessus et les ramène, au plus vite , un peu plus terre à terre!, mais ,hélas ,il y a tant à changer dans nos modes de vie ! Qui aura le courage de montrer la voie en refusant l'appât du sucre ! ? ( l'argent ).
Encore une fois ,sans efforts l'homme se sclérose trés vite . La vraie joie naît toujours de l'effort .....,à réapprendre à nos jeunes....,s'ils veulent continuer à exister un peu plus harmonieusement..

Baba

Décidément beaucoup d'entre nous qui débattons sur ce site commencent à implorer le CIEL
Le CIEL va je pense occuper beaucoup de nos chroniques dans les mois et années à venir.
Allons nous vers une grande sécheresse doublée d'épisodes caniculaires ?Aurons nous un été doux avec des pluies suffisantes ou des orages dévastateurs ? Nous agriculteurs ou éleveurs avons les pieds sur (et parfois dans) la terre et nos yeux sont aussi levés souvent vers le ciel.
Le CIEL et la terre sont les composantes de notre métier. Implorons le ciel pour que celui-ci ne tombe pas sur la tête de nos décideurs, technocrates et politiques. C'est vrai, j'ai toujours considéré la plupart de ces gens là étant "hors sol" c'est à dire entre ciel et terre. D'où leurs décisions abstraites, coûteuses et inefficaces.

Etama

Je le dis et le répète, ne nous frappons pas la tête contre ces murs que sont tous ces pseudo-écolos donneurs de leçons, un seul mot d'ordre : interdiction d'importations de toutes denrées agricoles et alimentaires (puis qu'aucun pays au monde n'a à ce jour et avec juste raison banni l'usage de produits phytosanitaires ) et toute la surface agricole européenne sans aucun pesticide agricole, domestique ou pharmaceutique et avant 1 mois de ce régime , on en reparlera autrement .

viande

Le ciel va décider de beaucoup de chose, dans l'ouest le foin se fait fin mai début juin cette année (du jamais vu), il va falloir arrêter de se plaindre car le ciel va nous ramener sur terre ( bio ou conventionnel) La biodiversité s'est + de bio mais il faut savoir que la remise en état des sols surtravaillés depuis des décennies passe par 10-15 ans de prairies( je vais faire hurler mais tant pis) et sans aide (c'est ce qui se profile à court terme) on va avoir des bio catastrophes….

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires