Duro fait plancher des étudiants d’UniLaSalle Beauvais sur un projet d’incorporateur-bineur

Des élèves-ingénieurs d’UniLaSalle Beauvais travaillent à la mise au point d’un incorporateur de lisier greffé sur une bineuse à destination du maïs.

Limiter l’utilisation des herbicides, valoriser des engrais organiques types lisier ou digestion, faire l’économie d’un passage en combinant les deux opérations, maximiser la rentabilisation des ensembles tonne-incorporateur : telles sont les vertus identifiées par Duro-France et que le constructeur a choisi de soumette à la sagacité des élèves-ingénieurs d’UniLaSalle Beauvais. Basé à d’Eole-en-Beauce (28), le constructeur accueille régulièrement des étudiants et des stagiaires, d’où l’idée de leur déléguer , intégrant les aspect techniques et économiques.

Le Strip-Till, que Duro commercialise depuis plus de dix ans, constitue la base de l’incorporateur-bineur

Une base de Strip-Till

Les étudiants ne sont pas partis d’une feuille blanche puisque la base de l’équipement n’est autre que le Strip-Till, technique dont la marque est pionnière. Il ont aussi bénéficié de l’appui d’encadrants, tel Damien Marquilly, directeur commercial Duro-France et Simon Ritz, titulaire de la Chaire Agro-machinisme et nouvelles technologies (AMNT) à UniLaSalle. Résultat : les étudiants ont proposé un cahier des charges pour concevoir une solution globale : réglage rapide de l’inter-rang, association du binage et de l’incorporation de lisier ou du digestat et enfin possibilité d’atteler cet outil sur des automoteurs d’épandage ou des gros ensembles tracteur/tonne à lisier souvent animés par des tracteurs de très fortes puissances. La solution imaginée est actuellement en test.