AgriCivis, l’appli pour signaler aux riverains ses traitements (mais pas que) - Pleinchamp

AgriCivis, l’appli pour signaler aux riverains ses traitements (mais pas que)

La Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire a développé une application mobile permettant aux agriculteurs de signaler leurs interventions en culture, déclenchant des notifications auprès des riverains. Des alertes propres à la communauté agricole peuvent aussi être générées.

Informer de la réalité de ses pratiques agricoles plutôt que de faire le lit à des suspicions en tout genre : tel est le credo de l’appli mobile mise en service il y a quelques semaines par la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire. Cette dernière s’est rapprochée de la start-up S&E, qui propose avec Safy City une application destinée à avertir les usagers des risques quotidiens liés à la sécurité (pick-pocket, agression, attentat...).

Rebaptisée AgriCivis, l’appli permet aux agriculteurs d’informer leur voisinage de la réalité de leurs pratiques agricoles, et on pense en particulier aux applications de produits phytosanitaires. « L’agriculteur fait savoir ainsi en temps réel la localisation de son application en donnant des informations complémentaires telles que le délai de ré-entrée, explique Bertrand Gauthier, l’un des trois fondateurs de la start-up. Les riverains qui ont téléchargé l’application et qui se trouvent dans un périmètre de 3 km sont avertis par notification ».

En cliquant sur les pictogrammes, on obtient des informations sur la nature de l'alerte et sur la localisation
En cliquant sur les pictogrammes, on obtient des informations sur la nature de l'alerte et sur la localisation

Traitements, aléas, vols, épizooties...

L’application est gratuite pour les agriculteurs comme pour les utilisateurs mais les premiers, par les informations qu’ils délivrent, ont le statut de contributeur. Ce statut leur est attribué par la Chambre d’agriculture, qui s’assure ainsi que les informations portées sur l’appli émanent réellement d’agriculteurs. Avec l’instauration des Zones non traitées (ZNT) riverains le 1er janvier dernier, l’appli mobile peut contribuer à apaiser la relation entre le deux parties, les applications phytos étant génératrices de tous les fantasmes.

L’appli ne se limite pas aux chantiers de pulvérisation mais peut intégrer tout type d’intervention, manuelle ou mécanique, susceptible de questionner les riverains, notamment lorsque qu’elle s’opère à des heures peu conventionnelles . Toutes sortes d’alertes peuvent par ailleurs être générées telles que les aléas climatiques, les vols de matériels (en lien avec la Gendarmerie), les épizooties ou encore le signalement de véhicules lents sur la voie publique.

Si la Chambre d’agriculture Saône-et-Loire a inauguré le service, la start-up E&S escompte bien faire des émules dans d’autres départements.