anonymous

[Paroles de citoyens] "Plutôt que des zones non traitées, je préfèrerais que la bio se généralise"

Raphaël Lecocq

[Paroles de citoyens] "Plutôt que des zones non traitées, je préfèrerais que la bio se généralise"

Avec ses parents et ses enfants, Hélène est venue passer une journée au Salon. Devant un stand de pommes bio, la factrice originaire de Seine-Maritime plaide pour une agriculture sans pesticides... tout en ignorant que la bio y a aussi recours.

« Les champs sont peut-être à 3 mètres de chez moi, donc le nouveau règlement me satisfait. Mais en même temps, les produits sont très volatiles, donc ça ne pas changer grand-chose ». Le Salon de l’agriculture, c’était une première pour Hélène et ses deux enfants, originaires d’Ypreville-Biville (Seine-Maritime). Ses parents, Isabelle et Régis, du village voisin de Limpiville étaient aussi du voyage. S’ils sont venus avant tout pour voir les animaux, ils n’ont pas dédaigné déguster la Juliet, une pomme bio 100% française. « On a arrêté les produits transformés et on mange de plus en plus bio mais pas à 100% car c’est plus cher et pas toujours facile à trouver », déclare Isabelle. « Il faudrait que la bio se généralise », plaide Hélène. « Les pesticides, ce n’est bon ni pour la santé, ni pour l’alimentation ».

Sait-elle que la bio n’exclut pas le recours à un certain type de pesticides ? « Ah bon ? », s’exclame-t-elle. « Oui mais il y a quand même des insectes pour régler certains problèmes ». Bien vu Hélène. Et le glyphosate ? « Quand on voit ce qu’en dit la télé et comment ça tue les mauvaises herbes... ». Et les médicaments pour tuer les mauvais germes ? « On essaie de ne pas en abuser », assure la mère de famille. Comme les agriculteurs les produits phyto en fait... « C’est vrai », note Isabelle. « J’ai un cousin agriculteur qui fait du raisonné, il m’a dit qu’il touchait un peu de sous pour ça ».

Pas hérissés à la vue d’un pulvé

Si les pesticides ne sont pas trop en odeur de sainteté, la famille ne fait pas dans le dogmatisme et le jusqu’au-boutisme. Il se trouve que Régis, le père d’Hélène, est le maire de Limpiville, le village voisin du sien. Pas d’arrêté anti-pesticides à l’ordre du jour ? « Cela ne sert à rien, c’est contraire à la loi », répond l’édile.

La vue d’un pulvérisateur ne hérisse pas davantage la famille. « J’évite que mes petits-enfants soient dehors quand un agriculteur traite », déclare Isabelle. « De toute façon, ils traitent plutôt quand on n’est pas là, ils font davantage attention ». Encore un bon point. « Oui mais enfin, les champs de pommes de terre à côté, ils n’arrêtent pas de traiter ».

Confiance dans les petits agriculteurs

La télé constitue la principale source d’information de la famille. Isabelle estime que les médias défendent plutôt la cause des agriculteurs, s’agissant de la faiblesse de leurs revenus par exemple. « Dans ma région, je ne les plains pas », lance-t-elle. « Vous n’avez pas vu l’émission Capital l’autre soir ? (dimanche 23 février, NDLR). « C’est les petits agriculteurs qui s’en sortent le mieux ». Nos visiteurs ont un faible pour les petits agriculteurs, même s’ils ne sont pas bio. La famille, qui a son propre potager, achète des œufs, des poulets, des lapins à un voisin agriculteur. « C’est pas bio mais je sais d’où ça vient. S’il apprend que je dis du mal des pesticides, ouh là là... ».

Retrouvez tout le dossier [Paroles de citoyens]

Sur le même sujet

Commentaires 15

Farmer

Arretez de faire genre de vous preoccupez de nourrir la planete! On le fais deja, si il a des gens qui creve de faim, c une question politique!!!!!!!!
Pensez deja a survivre et a avoir un avenir dans une societé qui nous respecte, bio ou pas!!!!
Avec un missile a 5 millions € et 30% de l’alimentation qui est jeté. Si les politiques le voulais vraiment, la faim serai l’equivalent de la peste! Dans les livres d’histoire!!!!!
Agriculteur, allume ton cerveau et reflechi aux cheque que tu fais et a qui tu les donnes pour quoi en retour!!!!
Oui les coops sont lagués, autant que nos sy’dicats!!!!

FAB

Ok mais il faut aussi arrêter toute l'industrie pharmaceutique, c'est du produit de synthèse comme nos phytos. Car les soit disant consommateurs bio si on leur enlève leur psychotrope ainsi que leur anti dépresseur, ça va etre chouette les bobos des grandes villes. Il pourront se rabattre sur le canabis et là ce sera encore plus chouette

Panurge79

@oli86, "Au bout de la chaine, il y a un client qui achète ou pas", mais justement les clients n'achètent pas que du bio, sinon on produirait tous du bio ! Beaucoup gèrent leur budget en fonction de leur revenu, ce n'est pas la télé qui achète même si elle influence beaucoup, si bien que la France importe chaque année un peu plus de produits agricoles moins chers et avec moins de garanties que nos produits conventionnels ou intensifs ou industriels, comme il vous plaira. Quant à vos griefs faciles sur les coops qui se "gavent", allez voir les privés s'ils se "gavent" moins, mais les coops sont gérées par des agriculteurs élus qui font le plus souvent de leur mieux, et les coops ou les privés bios se "gaveraient"-ils moins ?

retour2baton

faits véridiques.
un directeur est atteint de leucémie.
il vient de recevoir une lettre du Professeur, chef du service hospitalier qui le soigne, lui interdisant de se nourrir avec des produits bio, car il y a trop de risque de pathogènes compte tenu de la faiblesse de son système immunitaire.
Comment ne pas oublier tous ces morts à cause de germe de soja bio en Allemagne, il y a quelques années.
Comment ne pas se souvenir des enfants intoxiqués par le traitement que prodiguer le viticulteur bio près d'une école dans le bordelais.
Les problèmes fondamentaux qui ont justifié l'emploi de molécules de protection des plantes ou des animaux resteront,
la mode médiatique et les aides sont entrain de mettre une sacrée zizanie.

fa c

encore un problème de salmonelle grave sur des œufs bio dans mon département
en avez vous entendu parler au JT DE 20 H?
NON c est du bio
imaginez la même chose en conventionnel on entendait plus parler du corona virus

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires